ArtCatalyse : l'art qui dialogue avec l'environnement

Expositions en cours


  L’art qui dialogue avec l’environnement



XXXIIe Ateliers Internationaux consacrés à la Roumanie

Frac des Pays-de-la-Loire, Carquefou

17.11.2018 - 27.01.2019






 







 




 

 












Précédent Suivant

Communiqué de presse


Cette édition annuelle consacrée par le Frac des Pays de la Loire à l'invitation d'artistes étrangers en France est dédiée cette année à la Roumanie, à travers l'exposition thématique Manufacturing Nature / Naturalizing The Synthetic (Fabriquer la nature / Rendre naturel l'artificiel), sous le commissariat de Diana Marincu.


Dans le contexte actuel, le continuum nature-culture est remis en question à travers des développements génétiques, chimiques et technologiques et l'autonomisation des humains est perturbée par de nouvelles approches de la nature et du naturel. Ces problématiques sont devenues un sujet important de recherche au sein de projets artistiques.  Les six résidents roumains invités pour ces nouveaux Ateliers Internationaux ont choisi le thème Manufacturing Nature / Naturalizing The Synthetic pour réfléchir à de nouveaux paradigmes capables d'appréhender les notions de nature et de culture, de corps et de technologie, de politique et de paysage.






 









 





































































 













Récents

Résultats de la recherche    Supprimer Déplacer Spam  Plus   











































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Recherche





























































































































































































Gilles Aillaud

Important



Marika Prévosto

À

sandie hatem

jul 1 à 2h10 PM

Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent

En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.























.



ArtCatalyse : L'art qui dialogue avec l'environnement | Contact | Actus | A venir | En cours | Prix décernés | Archives | Lieux inspirés | Bibliographie

Exposition du 10 décembre 2016 au 05 mars 2017.
Fondation Maeght, 623 chemin des Gardettes – 06570 Saint-Paul de Vence. Tél. : +33 (0)4 93 32 81 63. Ouverture tous les jours de 10h à 18h.

Exposition du 10 décembre 2016 au 30 mars 2017.

Espace de l’Art Concret, château de Mouans – 06370 Mouans-Sartoux. Tél. : +33 (0)4 93 75 71 50. Ouverture du mercredi au dimanche de 13h à 18h.

À l’Espace de l’Art Concret, mettant en jeu le concept d’art total dans C’est à vous de voir..., , Pascal Pineau investit les espaces du Château pour en retrouver la fonction originelle, interrogeant la valeur d’usage des œuvres. Expérimentant les limites du décoratif et de l’ornemental, il ouvre un dialogue entre pièces issues de l’artisanat, du design, objets de brocante et œuvres d’art ‘proprement dites’. Ainsi, les salles d’exposition se transforment en une succession d’espaces domestiques fictifs. Cuisine, bureau, salon, chambre d’enfant, suite parentale… chaque pièce peut se percevoir comme un portrait en creux de l’artiste qui pose un regard introspectif sur une trentaine d’années de pratique artistique.

Sur l’invitation de Pascal Pinaud, Alexandre Curtet, fondateur de Loft interior designers, a été sollicité pour concevoir l’aménagement intérieur de ces espaces en dialogue avec ses œuvres, mais aussi celles d’artistes avec lesquels ce dernier partage des affinités esthétiques, comme Noël Dolla, Mathieu Mercier, Natacha Lesueur, Philippe Ramette…







Exposition du 17 novembre 2018 au 27 janvier 2019. Frac des Pays de la Loire, La Fleuriaye, boulevard Ampère – 44470 Carquefou. Tél.  : +33 (0)2 28 01 50 00. Ouverture du mercredi au dimanche de 14h à 18h.










 





  







































Le sujet abordé par les deux artistes Anca Benera et Arnold Estefan est particulièrement vaste, car il s'intéresse aux paysages artificiels élaborés par les hommes à la surface du globe terrestre, qu'ils appellent la « géologie altérée ». Ils évoquent en particulier les sites de conflits et de guerre, et en France, ont mis à jour les reliques de la Seconde Guerre mondiale sur les plages de Normandie. Intitulé Debrisphere, le résultat de leur recherche ramène en surface les traces persistantes du débarquement en 1944. Le sable de ces plages recèle encore en effet 4% de débris de bombes et de fragments métalliques provenant de l'événement. Les artistes ont filtré ce sable à l'aide d'aimants et ont placé les particules de métal trouvées sous un microscope ultra-agrandisseur. De minuscules paysages, invisibles à l'oeil nu, se sont dévoilés, créant l'illusion sous l'effet de l'aimant d'une foule ou d'un champ de bataille animé. Le laboratoire utilisé est présenté dans l'exposition avec des agrandissements d'une grande variété de métaux et une vidéo des Lost Particles, les micro-paysages obtenus. Les deux artistes ont choisi d'accompagner cette présentation avec une série de collages intitulée Tired Mountains (Montagnes fatiguées). Sur des pages tirées d'atlas de pétrologie ont été incrustées par les artistes des images de produits qui révèlent leur rôle dans la formation de conflits lorsqu'ils sont fabriqués au service de l'industrie de l'armement. « Le titre de l'ensemble est une réinterprétation du «syndrome de la montagne fatiguée», reconnu et verbalisé par des spécialistes face aux maltraitances subies par l'environnement et notamment par les essais nucléaires dont les effets, selon des études scientifiques, provoquent l'affaiblissement de plus en plus important de la formation géologique et de la fragilisation de la topographie.» (Diana Marincu)


Nona Inescu croise les sujets de l'identité, de la géologie et de l'anthropomorphisme autour du phénomène des concrétions. Ces roches en constante formation constituent toujours un mystère de la nature, car elles accumulent de multiples couches de sédiments minéraux de toutes sortes, telle une mémoire de la nature en un même lieu, parfois sur des centaines d'années. Nona Inescu en présente une série d'images prises en Roumanie, ainsi qu'un film les associant à des parties du corps humain. Elle associe leurs formes étranges, leur texture, à des fabrications humaines et à des fossiles. Dans sa vidéo, elle lie de petits éléments au corps humain, à son tronc, à ses membres... à titre d'exercices corporels, et juxtapose à ces images celles d'alignements de Carnac en Bretagne, qui ont fait l'objet de multiples théories litigieuses et mythes traditionnels (leur installation par des géants, ou les roches assimilées à des soldats païens pétrifiés par le pape Corneille, des configurations astrologiques ou architecturales...). Nona Inescu s'est particulièrement intéressée dans ce contexte au livre A Land publié par Jacquetta Hawkes en 1951, dont cet extrait  : « à travers toutes ces légendes, des êtres humains se sont vus fondre à nouveau dans la roche, leur imaginaire habité par des images de corps, de membres évanouis en fumée puis solidifiés dans ces blocs de grès, de pierres calcaires et de granit » évoque pour l'artiste un concept de l'individu comme une entité dispersée à travers toute l'histoire de l'humanité. Elle y ajoute son commentaire  : « chaque être est uni aussi bien intérieurement qu'extérieurement avec le commencement de la vie dans le temps et avec les formes les plus élémentaires de l'existence contemporaine. » Elle ajoute dans son installation une étrange sculpture longiligne bosselée baptisée Appendix, qu'elle évoque comme une référence à nos vestiges organiques, reliques de notre évolution passée.


Chez Olivia Mihălţianu, une analogie entre le greffage et l'épissage trace un parallèle entre la manipulation des plantes et le montage filmique. Ils sont tous deux en effet fondés sur l'assemblage physique de deux matières. L'artiste a expérimenté diverses techniques de photo et de vidéo pour saisir les jardins autour du Frac à Carquefou. Elle les relie au mysticisme associé à l'histoire de la Bretagne et de la Transylvanie présent dans le livre de Jules Verne, Le Château des Carpathes, où s'entremêlent l'art, la science et les superstitions. Un texte du roman est reproduit autour d'une salle de projection. L'installation Cette histoire n'est pas fantastique associe les anciennes techniques de greffage au procédé photographique le plus élémentaire  : le cyanotype. Cette technique, utilisée à l'origine pour les herbiers et la botanique, résulte d'un contact direct entre un support et un objet sous la lumière du soleil. Elle imbibe le support d'un mélange photosensible à partir de deux composants  : le citrate d'ammonium ferrique et le ferricyanure de potassium. Le support devient bleu de Prusse et l'emplacement de l'objet s'y inscrit en clair jusqu'au blanc. Les lettres du texte de Jules Verne ont été découpées dans des bobines de film 35 mm sur d'immenses panneaux de toile. La vidéo présentée associe deux projections minutieuses associant le procédé de la projection filmique et le processus naturel de l'inosculation – ici expérimenté sur des eucalyptus – où des branches se rencontrent, se greffent puis évoluent ensemble. Les tissus nouveaux sont le résultat d'une puissante connexion vasculaire, naturelle et spontanée. Pour ses interventions, l'artiste a utilisé un couteau réalisé par un autre artiste, Stoyan Dechev, qu’elle a utilisé aussi bien pour la taille de branches que pour le découpage de bobines filmiques, et qu'on peut voir comme un talisman archaïque des techniques de greffe. La dualité et la gémellité sont partout présentes dans l'installation d'Olivia Mihălţianu.  



Olivia Mihălţianu, Cette histoire n’est pas fantastique, 2018. Installation

Olivia Mihălţianu, Cette histoire n’est pas fantastique, 2018. Installation

Vlad Nancă s'intéresse à l'utopie et au modernisme du XXe siècle, étudiant le rapport entre le motif de la grille - symbole de liberté ou d'enfermement - et la plante sauvage qui se développe partout sans intervention humaine. L'artiste a empruné le motif de la grille à l'agence d'architectes italiens Superstudio, pour lesquels il évoque l'égalité, l'horizontalité et la liberé, “un environnement unique et continu que le monde a uniformisé par le biais de la technologie, de la culture et de toutes les autres formes inévitables de l'impérialisme.” (Superstudio). Vlad Nancă s’est accaparé une bande de terre autour du bâtiment du Frac pour y installer des “mauvaises herbes” isolées sur une toile de paillage noire à motifs carrés, sélectionnées avec des herboristes locaux. Cette installation in situ intitulée Grid Growth, qui privilégie les plantes de peu de cas, s'organise comme une plate-forme mettant en critique les normes et les hiérarchies. Dans l'espace d'exposition, trois tableaux réalisés avec le couvert de plantation en extérieur font référence à la toile classique ainsi qu'à la perspective cartésienne et à ses trois axes qui partagent le même point d'origine. Avec leurs points d'implantation, ils créent une connexion avec l'intervention in situ et un hyperplan projectif fictif en expansion vers l'infini. Dans son oeuvre murale suspendue à proximité, Signs (The separation of modernism from functionalism), Vlad Nancă propose une oeuvre décorative à base de 13 structures de métal soudé soutenant des pots de chlorophytum, transformées en un abécédaire de motifs modernistes, de formes et symboles cosmiques. Les deux rangées de pots et de motifs métalliques disposés par une intervention humaine sont ainsi commentés par l'artiste  : dans le paysage naturel, l'homme est un intrus.


Enfin, avec l'installation et la performance qu'il propose, l'artiste Alex Mirutziu poursuit sa quête vers un post-langage et des gestes performatifs pouvant offrir de nouveaux contextes sémantiques pour une poésie visuelle renouvelée à partir de la notion de regard, qu'il dirige en verticalité pour interroger dans un jeu de miroir les notions de haut, de bas, de montée, de descente, d'observation et de refus de voir, testant parfois, les yeux fermés, les limites de la scène et de la matéralité du regard.

  



Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par e-mail Imprimer Partager sur LinkedIn XXXIIe Ateliers Internationaux consacrés à la Roumanie - Frac des Pays-de-la-Loire, Carquefou

  © ArtCatalyse / Marika Prévosto 2007 - 2018. Tous droits réservés