ArtCatalyse : l'art qui dialogue avec l'environnement

Expositions en cours


  L’art qui dialogue avec l’environnement



Théo Mercier, Pièces rapportées
Musée de l’Homme, Paris
05.10.2017 - 02.04.2018







 







 




 

 












Précédent Suivant

Communiqué de presse


Le Musée de l’Homme invite Théo Mercier pour un parcours artistique singulier au sein de son exposition permanente : la Galerie de l’Homme. Plasticien et metteur en scène, Théo Mercier mène une réflexion située au carrefour de l’anthropologie, de l’ethnographie, de la géopolitique et du tourisme. Ses œuvres résultent d’un travail d’ « anthropomorphisation » des objets, de trouvailles, d’assemblages, de superpositions, de collages ou de greffes. En brouillant de la sorte leurs origines et leurs usages, il donne forme à un exotisme particulier qui défie les notions d’identité culturelle, de territoire géographique et d’échelle de temps. Sa démarche de créateur mais aussi de collectionneur suscite des échanges foisonnants entre passé, présent et futur, animé et inanimé, vrai et faux, artisanal et industriel, profane et sacré, réel et fiction…


Au musée, les œuvres de l’artiste s’insèrent dans les vitrines ou leur font face. Les pièces métissées, polymorphes, plurivoques ou ambiguës dialoguent tour à tour avec les collections de préhistoire, d’anthropologie et d’ethnologie exposées. Les sculptures et installations présentées font ainsi écho aux objets de la Galerie de l’Homme, dessinant un jeu de miroir, entre anthropologie réelle et imaginaire...


Cette invitation est une initiative plutôt courageuse de la part du nouveau Musée de l’homme à Paris, qui invite un artiste provocateur défiant les règles muséales avec des interventions contradictoires et critiques de ce type d’institutions et de la manière dont certaines oeuvres ont pu être soustraites, longtemps déjà, aux peuples auxquelles elles appartenaient et qui leur vouaient une autre qualité, inhérente à leur propre culture, non occidentale. Il s’amuse tant qu’à faire à brouiller les notions d’identité culturelle et de territoire géographique et insérer des objets “décalés” dans ou auprès des vitrines réelles du musée, comme avec sa collection de roches en plastique peuplant les aquariums depuis bien longtemps. La mise en scène à la fois décalée, poétique, dosée d’humour ou de mélancolie - c’est selon - des installations de Théo Mercier requiert une visite dans un lieu lui-même conçu avec intelligence et de nombreux dispositifs interactifs appréciés de tous.


















































 













Récents

Résultats de la recherche    Supprimer Déplacer Spam  Plus   











































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Recherche





























































































































































































Gilles Aillaud

Important



Marika Prévosto

À

sandie hatem

jul 1 à 2h10 PM

Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent

En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.























.



ArtCatalyse : L'art qui dialogue avec l'environnement | Contact | Actus | A venir | En cours | Prix décernés | Archives | Lieux inspirés | Bibliographie

Exposition du 10 décembre 2016 au 05 mars 2017.
Fondation Maeght, 623 chemin des Gardettes – 06570 Saint-Paul de Vence. Tél. : +33 (0)4 93 32 81 63. Ouverture tous les jours de 10h à 18h.

Exposition du 10 décembre 2016 au 30 mars 2017.

Espace de l’Art Concret, château de Mouans – 06370 Mouans-Sartoux. Tél. : +33 (0)4 93 75 71 50. Ouverture du mercredi au dimanche de 13h à 18h.

À l’Espace de l’Art Concret, mettant en jeu le concept d’art total dans C’est à vous de voir..., , Pascal Pineau investit les espaces du Château pour en retrouver la fonction originelle, interrogeant la valeur d’usage des œuvres. Expérimentant les limites du décoratif et de l’ornemental, il ouvre un dialogue entre pièces issues de l’artisanat, du design, objets de brocante et œuvres d’art ‘proprement dites’. Ainsi, les salles d’exposition se transforment en une succession d’espaces domestiques fictifs. Cuisine, bureau, salon, chambre d’enfant, suite parentale… chaque pièce peut se percevoir comme un portrait en creux de l’artiste qui pose un regard introspectif sur une trentaine d’années de pratique artistique.

Sur l’invitation de Pascal Pinaud, Alexandre Curtet, fondateur de Loft interior designers, a été sollicité pour concevoir l’aménagement intérieur de ces espaces en dialogue avec ses œuvres, mais aussi celles d’artistes avec lesquels ce dernier partage des affinités esthétiques, comme Noël Dolla, Mathieu Mercier, Natacha Lesueur, Philippe Ramette…







Accueilli par le Collier-passeport dans la galerie d’accueil du 1er étage, le visiteur découvre une quinzaine d’œuvres de Théo Mercier tout au long de son voyage dans la Galerie de l’Homme comme autant de clins d’œil et d’invitations à réfléchir au sens de sa visite à travers les trois séquences du parcours : Qui sommes-nous ? D’où venons-nous et Où allons-nous ? Voici quelques présentations de pièces de l’artiste :


Colllier-passeport, 2013. Un aspect central de la démarche de Théo Mercier consiste à détourner des objets-souvenirs, dont la présentation au musée vient signer la fin de la « reproductibilité». Élevés au rang d’œuvre d’art, les porte-clé tour Eiffel vendus sur le parvis du Trocadéo deviennent les pièces maîtresses d’un musée imaginaire des arts seconds, celui des objets recyclés et du ready-made dévoyé. En jouant sur la diversité du statut de ces objets, Théo Mercier interroge la confusion, voire la perte du geste de l’artiste dans l’œuvre.


Le sens de l'histoire ou la grande réduction, 2015. Cet ensemble présente six moulages de la têe d’Hygie, déesse grecque de la santé dont l’original en marbre est conservé au Musée national archélogique d’Athènes. Achetées par Théo Mercier dans des boutiques de souvenirs avoisinantes, leur disposition décline le modèle de moins en moins présent à mesure que leur taille s’amenuise. Le visage harmonieux de la déesse se déforme ainsi au fil des duplications, à l’image de l’Histoire malmenée par le Temps.


Sans titre, 2016. Disposés par Théo Mercier en tas, à même le sol, les masques bobo-fings (Burkina Faso), pendés (Afrique centrale), wobés (Côte d’Ivoire) ou fangs (Gabon) apparaissent comme le résultat d’un pillage qui interroge le statut du musée comme salle des butins de l’histoire. Fracturés comme s’ils venaient d’être déversés d’un container, ils évoquent également le destin tragique des candidats à ‘exil qui ne survivent pas à la traversée de la Méditerranée.


Memento Mori, 2016. Dans sa série Memento Mori, Théo Mercier détourne des pneux  Goodyear en médaillons contenant des artefacts antique, des minéraux ou des fossiles d’animaux préhistoriques. En présentant ces vestiges dans un objet emblème de l’ère contemporaine, il mêle passé proche et lointain, actualité et récit d’anticipation. Les oeuvres constituent ainsi un calendrier singulier, une roue du emps dont se dégage un sentiment de nostalgie face à la précarité et l’obsolescence des objets, des civilsations, voire de la beauté.


La possession du monde n'est pas ma priorité, 2015. Théo Mercier a collecté au cours de ses voyages des centaines de roches d’aquarium en plastique. Peut-on voir dans ces reproductions miniatures de milieux naturels une allégorie du vivant par l’Homme ? Leur alignement méthodique élève ces pierres de pacotille au rang de collection géologique imaginaire et étonnante. Pièces maîtresses d’un cabinet de curiosité des temps à venir, elles deviennent le symbole de la création d’une nature fantasmée par une culture de reproduction de masse.


Série Back to basics and gender studies, 2016. Théo Mercier présente deux œuvres de cette série au Musée de l’homme, qui juxtapose l’animal et l’humain, le masculin et le féminin, le primordial et le futuriste. L’une associe des masques de danse africaine à des éléments propres aux masques papous, auxquels il greffe un nez en PVC ondulant, évoquant les corps qui dansent. La démarche de l’artiste rejoint celle de l’explorateur, qui rapporte des objets de mondes existants ou n’existant plus, comme autant de pièces à conviction de voyages qui ont, ou n’ont jamais existé. L’autre sculpture présentée, de forme verticale et allongée, rappelle les statues traditionnelles dont elle reprend les codes en offrant une approche particulière de l’ambiguïté du genre. À travers cette sculpture mutante, Théo Mercier évoque notre crise d’identité contemporaine comme notre obsession de l’identité individuelle et collective.

Exposition du  5 octobre 2017 au 2 avril 2018. Musée de L'Homme, 17 place du Trocadéro – 75016 Paris. Tél.: +33 (0)1 44 05 72 72. Ouverture tous les jours sauf le mardi de 10h à18h.



























Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par e-mail Imprimer Partager sur LinkedIn Théo Mercier, Pièces rapportées, Musée de l’Homme, Paris

  © ArtCatalyse / Marika Prévosto 2007 - 2017. Tous droits réservés