ArtCatalyse : l'art qui dialogue avec l'environnement

Expositions en cours


  L’art qui dialogue avec l’environnement



Mobile / Immobile
Les Archives nationales, Paris et Pierrefitte-sur-Seine
16.01 - 14.04.2019






 







 




 

 












Précédent Suivant

Communiqué de presse


La mobilité ne cesse de s'accélérer dans le monde, devenant davantage une injonction qu'une liberté. Sept ans de recherches d'artistes, scientifiques et sociologues réunis dans le think tank "Forum Vies mobiles" ont abouti à l’exposition Mobile / Immobile présentée à l'Hôtel de Soubise qui abrite à Paris les Archives nationales.


Alors que la crise des "gilets jaunes" a été déclenchée par la hausse des prix du carburant, cette exposition illustre la transformation du paysage urbain sous l'emprise de la voiture et les contraintes que fait subir la mobilité dans le travail. La mobilité contrainte - ou combien la mobilité, de liberté extraordinaire qu'elle a représentée pour des peuples entiers est devenue une injonction harassante et déshumanisante--, est au coeur de l'exposition. Le questionnement des artistes, principalement photographes, sur les effets de la mobilité sur la société, est multiple et sombre: dès la cour d'honneur des Archives nationales, une photo géante de Sylvie Bonnot montrant le stress des foules de Tokyo est mise en regard avec une installation de l’artiste canadienne Elinor Whidden sur fond d’une photo de casse automobile intitulée « La montagne immobile ». A travers son travail l’artiste revisite le mythe du Grand Ouest américain et met à mal la notion de progrès attachée au culte de l’automobile. Elle photographie les carcasses des voitures, réduites à des pièces détachées, puis les détourne de leur usage d’origine pour en faire une tente, un bâton de marche, un sac à dos… Après cette introduction, le parcours de l’exposition s’ouvre en haut de l’escalier d’honneur sur la présentation de la bande dessinée « Tranches de vie mobile » qui met en récit l’impact quotidien de la mobilité sur nos modes de vie.

 





 









 





































































 













Récents

Résultats de la recherche    Supprimer Déplacer Spam  Plus   











































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Recherche





























































































































































































Gilles Aillaud

Important



Marika Prévosto

À

sandie hatem

jul 1 à 2h10 PM

Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent

En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.























.



ArtCatalyse : L'art qui dialogue avec l'environnement | Contact | Actus | A venir | En cours | Prix décernés | Archives | Lieux inspirés | Bibliographie

Exposition du 10 décembre 2016 au 05 mars 2017.
Fondation Maeght, 623 chemin des Gardettes – 06570 Saint-Paul de Vence. Tél. : +33 (0)4 93 32 81 63. Ouverture tous les jours de 10h à 18h.

Exposition du 10 décembre 2016 au 30 mars 2017.

Espace de l’Art Concret, château de Mouans – 06370 Mouans-Sartoux. Tél. : +33 (0)4 93 75 71 50. Ouverture du mercredi au dimanche de 13h à 18h.

À l’Espace de l’Art Concret, mettant en jeu le concept d’art total dans C’est à vous de voir..., , Pascal Pineau investit les espaces du Château pour en retrouver la fonction originelle, interrogeant la valeur d’usage des œuvres. Expérimentant les limites du décoratif et de l’ornemental, il ouvre un dialogue entre pièces issues de l’artisanat, du design, objets de brocante et œuvres d’art ‘proprement dites’. Ainsi, les salles d’exposition se transforment en une succession d’espaces domestiques fictifs. Cuisine, bureau, salon, chambre d’enfant, suite parentale… chaque pièce peut se percevoir comme un portrait en creux de l’artiste qui pose un regard introspectif sur une trentaine d’années de pratique artistique.

Sur l’invitation de Pascal Pinaud, Alexandre Curtet, fondateur de Loft interior designers, a été sollicité pour concevoir l’aménagement intérieur de ces espaces en dialogue avec ses œuvres, mais aussi celles d’artistes avec lesquels ce dernier partage des affinités esthétiques, comme Noël Dolla, Mathieu Mercier, Natacha Lesueur, Philippe Ramette…







Exposition du 16 janvier au 14 avril 2019. Exposition du 16 janvier au 14 avril 2019. Archives nationales, sites de Paris et Pierrefitte-sur-Seine.


Archives nationales, site de Paris, 60 rue des Francs-Bourgeois – 75003 Paris. Ouverture du lundi au vendredi de 10h00 à 17h30, samedi et dimanche de 14h00 à 17h30. Fermé le mardi et les jours fériés


Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine, 59, rue Guynemer - 93383 Pierrefitte-sur-Seine. Ouverture du lundi au samedi, de 9h00 à 16h45. Fermé le dimanche et les jours fériés.


 









 





  







































Espace 1 : Pétrole, vitesse et modernité

La mobilité dépend à 95% du pétrole et 25% des émissions de gaz à effet de serre sont générées par les transports, selon les organisateurs de l'exposition. Vidéos et photos documentent cette course planétaire pour aller plus vite, de l'Inde à la Chine: "Une croissance à grande vitesse (...) comme s'il n'y avait qu'une trajectoire: rattraper l'Occident, pour le meilleur et pour le pire". Le premier espace de l’exposition replace la question de la mobilité dans le développement à l’échelle mondiale du mode de vie à l’occidentale. Ainsi, l’essor de la société de consommation chinoise à partir des années 1980, que donne à voir la collection Thomas Sauvin, permet de comprendre la transformation accélérée des sociétés mondialisées par la révolution de la mobilité. À cette modernité désirable, s’opposent les premiers regards critiques d’artistes comme Hans Haacke qui fustige la malignité des liens entre pouvoir politique et grands groupes industriels fondés sur les énergies fossiles qui, loin d’être l’eldorado tant espéré, se révèlent polluantes et coûteuses, financièrement et socialement.

Espace 2 : Une mobilité sous contrôle

la circulation accélérée des voyageurs, qu’ils soient touristes, businessmen/ women ou migrants, induit de facto de nouvelles formes de surveillance, de contrôle. L’exposition invite à une réflexion sur les inégalités produites par la mobilité. Ai Weiwei dénonce la condition des réfugiés des derniers conflits du XXIe siècle. Le Forum Vies Mobiles lui a proposé de mener un travail spécifique sur leur usage des smartphones pour communiquer avec leurs familles, qu’elles soient encore dans le pays d’origine ou déjà arrivées dans un autre pays, mais aussi pour définir et adapter leurs itinéraires ou simplement se divertir. Pour sa part, Géraldine Lay a arpenté les aéroports et les grandes gares internationales, l’oeil photographique braqué sur les nouvelles hiérarchies créées entre les voyageurs – des privilégiés de la 1ère classe aux touristes de masse des low-cost en passant par les banlieusards.

Cependant, certains tentent d’échapper à ce schéma, à cette dialectique entre populations mobiles et immobiles, entre voyageurs et sédentaires, et parviennent à inventer de nouvelles formes de nomadisme. Et si les NoLand’s men de Ferjeux van der Stigghel partagent avec les migrants photographiés par Laura Henno une certaine précarité qui rend leur vie parfois difficile, ils ont en revanche choisi d’être libres et de se tenir sur le fil d’une vie entre mobilité et sédentarité qui réinvente le rapport au territoire, au travail, au temps saisonnier et aux rythmes naturels.

Espace 3 : Villes et campagnes

Il s’agit ici d’œuvres qui évoquent à la fois les nouvelles vies engendrées par la mobilité, entre ville et campagne, mais aussi les problématiques de développement urbain, de pollution et d’injonction toujours plus forte envers des travailleurs soumis au diktat de la flexibilité des transports et des modes de communication numériques. Que l’on soit un habitant d’un centre-ville, d’une banlieue ou d’un lotissement périurbain, chacun développe un rapport particulier au temps et à l’espace, analysé par Swann Thommen dans ses cartographies sonores, mais aussi des habitudes de vie, entre ville et campagne, comme le montrent les photographies de Marion Poussier, Olivier Culmann, Patrizia Di Fiore et Jürgen Nefzger. Une nouvelle catégorie de travailleurs née de la révolution des transports et du numérique, parcourt parfois de grandes distances entre lieu de vie et de travail. Ainsi, la région côtière du Konkan en Inde a vu se développer une communauté qui circule d’un bout à l’autre de la ligne de chemin de fer entre la métropole de Mumbai et des villages. Ces populations vivent une double appartenance, urbaine et rurale, qu’ils revendiquent et que le photographe Ishan Tankha a su appréhender dans ses travaux. De même, si les foules tokyoïtes de Sylvie Bonnot forment une fourmilière aux rythmes si fluides qu’ils en semblent harmonieux, elles n’en sont pas moins l’incarnation d’une société malade du travail et qui ne sait plus ralentir.

Et demain... Accélérer ou ralentir ?

Comment ralentir ? Comment se réapproprier nos espaces de vie ? Comment vivre et bouger sans détruire l’environnement ? Comment se laisser le temps de vivre autrement ? C’est le grand défi qui attend nos sociétés modernes confrontées à la croissance des émissions de gaz à effet de serre des transports. C’est ce que se propose d’explorer le quatrième espace de l’exposition. La traversée de la Russie en Transsibérien menée par Sylvie Bonnot entre Moscou et Tokyo, dans un territoire resté hors du temps est peut-être une première image de ce que pourrait être un ralentissement, un étirement du temps du voyage. Et si de même les propositions d’Elinor Whidden suggèrent un autre usage de l’automobile, réinventant la marche avec les restes du monde mécanique, le cinéma s’est emparé des mobilités du futur pour imaginer des villes où se croisent des flux accélérés d’informations et de voyageurs, un monde du travail libéré de l’effort, supporté par la robotisation.

Visions rêvées ou cauchemars éveillés, les deux chemins s’offrent aujourd’hui à l’humanité. Les futurs alternatifs et dystopiques d’un monde après les énergies fossiles proposés par Caroline Delmotte et Gildas Etevenard montrent que la fortune ne nous sourira que si les choix d’aujourd’hui anticipent les réalités de demain en dépassant des contraintes qui nous semblent naturelles alors qu’elles sont artificielles, construites par nos moyens de transport et nos modes de déplacement. Leurs retables photographiques sonorisés ouvrent deux voies à partir d’un même présent, le nôtre, celui de l’instant décisif qui basculera soit vers un monde qui aura connu la grande accélération de nos mobilités jusqu’à l’épuisement et l’effondrement, soit un monde qui aura réagi à temps, ralenti et se sera reconcentré sur une vie de proximité dans des zones plus autarciques certes, mais dans des poches de sérénité et de vie en communauté.

Et pour finir cette visite et réfléchir un peu plus au calme à ce futur qui attend à notre porte, asseyons-nous sur un banc et regardons l’Horloge de Marie Velardi fondée sur le temps lunaire, pour tenter, un peu, de ralentir le temps.

Liste complète des artistes : Ai Weiwei / Alain Bublex / Caroline Delmotte / Catherine Poncin / Claire Chevrier / Clive Lamming (Coll.) / Elinor Whidden / Félix Pinquier / Ferjeux van der Stigghel / Gaël Peltier / Géraldine Lay / Gildas Etevenard / Groupe BP / Hans Haacke / Ishan Tankha / Jürgen Nefzger / Laura Henno / Laurent Proux / Le Corbusier / Marie Velardi / Marion Poussier / Olivier Culmann / Patrizia Di Fiore / Sylvie Bonnot / Swann Thommen / Thomas Sauvin (Coll.) / Tim Franco / Wang Gongxin.

L’exposition se poursuit sur le site de Pierrefitte-sur-Seine des Archives nationales au travers de quatre modules qui sont autant de moyens pour le visiteur d’approfondir les thématiques abordées à l’hôtel de Soubise, dans le Marais.




Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par e-mail Imprimer Partager sur LinkedIn Mobile / Immobile, Les Archives nationales, Paris et Pierrefitte-sur-Seine

  © ArtCatalyse / Marika Prévosto 2007 - 2019. Tous droits réservés