ArtCatalyse : l'art qui dialogue avec l'environnement

Expositions à venir


  L’art qui dialogue avec l’environnement



Jeanne Susplugas, She’s lost control again
CAB Bastille, Grenoble
29.04 - 24.06.2018







 







 




 

 












Précédent Suivant

Le texte de Pascale Krief, commissaire d’exposition


She’s lost control again est la première exposition personnelle de Jeanne Susplugas à Grenoble. Au Centre d’art Bastille, elle présente un ensemble d’oeuvres, qui permettent d’appréhender différentes facettes de son travail.

L’oeuvre de Jeanne Susplugas s’articule autour de l’enfermement, de la souffrance discrète que secrète la vie domestique ou familiale, des addictions. Sa démarche fait souvent appel aux récits ou aux histoires personnelles, qu’elle collecte pour mieux ausculter les maux de la société.




























































 













Récents

Résultats de la recherche    Supprimer Déplacer Spam  Plus   











































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Recherche





























































































































































































Gilles Aillaud

Important



Marika Prévosto

À

sandie hatem

jul 1 à 2h10 PM

Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent

En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.























.



ArtCatalyse : L'art qui dialogue avec l'environnement | Contact | Actus | A venir | En cours | Prix décernés | Archives | Lieux inspirés | Bibliographie

Exposition du 10 décembre 2016 au 05 mars 2017.
Fondation Maeght, 623 chemin des Gardettes – 06570 Saint-Paul de Vence. Tél. : +33 (0)4 93 32 81 63. Ouverture tous les jours de 10h à 18h.

Exposition du 10 décembre 2016 au 30 mars 2017.

Espace de l’Art Concret, château de Mouans – 06370 Mouans-Sartoux. Tél. : +33 (0)4 93 75 71 50. Ouverture du mercredi au dimanche de 13h à 18h.

À l’Espace de l’Art Concret, mettant en jeu le concept d’art total dans C’est à vous de voir..., , Pascal Pineau investit les espaces du Château pour en retrouver la fonction originelle, interrogeant la valeur d’usage des œuvres. Expérimentant les limites du décoratif et de l’ornemental, il ouvre un dialogue entre pièces issues de l’artisanat, du design, objets de brocante et œuvres d’art ‘proprement dites’. Ainsi, les salles d’exposition se transforment en une succession d’espaces domestiques fictifs. Cuisine, bureau, salon, chambre d’enfant, suite parentale… chaque pièce peut se percevoir comme un portrait en creux de l’artiste qui pose un regard introspectif sur une trentaine d’années de pratique artistique.

Sur l’invitation de Pascal Pinaud, Alexandre Curtet, fondateur de Loft interior designers, a été sollicité pour concevoir l’aménagement intérieur de ces espaces en dialogue avec ses œuvres, mais aussi celles d’artistes avec lesquels ce dernier partage des affinités esthétiques, comme Noël Dolla, Mathieu Mercier, Natacha Lesueur, Philippe Ramette…







Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par e-mail Imprimer Partager sur LinkedIn

  © ArtCatalyse / Marika Prévosto 2007 - 2018. Tous droits réservés

Jeanne Susplugas, She’s lost control again - CAB Bastille, Grenoble

Exposition du 29 avril au 24 juin 2018. Centre d’art bastille, Site sommital de la Bastille, Fort de la Bastille - 38000 Grenoble. Tél : +33 (0)4 76 54 40 67. Ouverture tous les jours sauf le mardi de 11h à 18h.





































Explorant la figure de la maison, du foyer, entendu à la fois comme lieu de protection contre un monde extérieur potentiellement hostile, et comme lieu de repli sur soi, de claustration, voire de huis-clos et de violence, Jeanne Susplugas se penche aussi sur le motif du médicament qui, anxiolytique ou barbiturique, vient former un contrepoint à cette souffrance discrète en même temps qu’elle en constitue la métonymie.


Loin d’être démonstratif, le travail de Susplugas entretient un rapport en apparence ténu avec ce qu’il énonce, et présente le plus souvent une forme minimaliste, dont les corps sont presque toujours absents. Ses oeuvres semblent neutres, voire séduisantes ou ludiques au premier abord, et il faut les approcher, au sens propre comme au sens figuré, pour pouvoir observer le message qu’elles délivrent. C’est ce qui leur donne toute leur dimension, et permet de renforcer l’idée selon laquelle derrière les surfaces ou les façades lisses peuvent se dissimuler la souffrance ou l’addiction.


Certaines pièces de l’exposition ont adopté cette forme minimaliste. C’est le cas de  Nature morte  (2015-2017) qui, dans un matériau – la céramique - uniformément blanc, immaculé, figure des corbeilles de fruit dans lesquelles ont été discrètement posés des médicaments qui semblent ainsi s’inscrire de manière définitive dans le paysage domestique. C’est aussi le cas de la pièce intitulée Graal (2013, collection privée), qui figure un comprimé de Lexomil (célèbre anxiolytique) de 12 cm de haut, en cristal, lequel, sectionné en trois parties, semble prêt à être consommé. C’est encore le cas de Light House (2013), cage de lumière ovoïde de 2,80m de haut dans laquelle le visiteur est invité à s’installer de manière à en éprouver le son sourd et la lumière blanche, le renvoyant sur un mode soft à la solitude, aux fausses promesses des drogues douces, à l’expérience de la dépendance.


D’autres oeuvres, plus récentes, semblent faire plus directement écho au titre de l’exposition, She’s lost control again - (“elle a à nouveau perdu le contrôle”) - emprunté au titre d’une chanson écrite par Ian Curtis et interprétée par Joy Division  : dans ces pièces, Jeanne Susplugas brise le carcan de la discrétion et du minimalisme bienséant, et le fait littéralement exploser.


L’inscription Distortions (2015) en lettres lumineuses volontairement kitsch de 2,40 mètres de long annonce Flying House (2017). Pendue au plafond, la maison qui semble être la forme à peine stylisée d’un pavillon issu d’un Desperate Housewives (célèbre série télévisée américaine) «  à la française  » occupe littéralement tout l’espace de la salle d’exposition. Elle laisse échapper de son volume un ensemble d’objets qui ont presque tous quelque chose à voir avec l’addiction, la violence ou la souffrance, bien qu’ils soient issus d’une série de dessins retraçant ce que différentes personnes emporteraient si elles devaient brutalement quitter leur domicile : couteau suisse, médicament, révolver, poing américain, tenues de sport, crayon et ordinateur, bombe lacrymogène forment la constellation éparse des éléments qui s’en échappent, suspendus à des câbles métalliques.


Il ne s’agit plus ici de discrets signes ou seulement de médicaments, mais des outils d’un possible passage à l’acte, ou d’une utopique libération sanglante, comme le donnent à penser les formes rouges, qui se révèlent être des gants en cuir agrandis cinq fois quand on les examine, qui s’échappent aussi de la maison et s’étendent au sol, telles des projections ou des flaques de sang. Une libération à venir qui prend la forme d’un rêve ou d’un cauchemar davantage qu’elle n’évoque la possibilité d’un passage à l’acte.



Vue de l’installation Flying house de Jeanne Susplugas à la Maréchalerie-Centre d’Art/ENSA-V, Versailles, 2017. Courtesy de l’artiste. Crédit photo: Eduardo Serafim.

Vue de l’installation Flying house de Jeanne Susplugas à la Maréchalerie-Centre d’Art/ENSA-V, Versailles, 2017. Courtesy de l’artiste. Crédit photo: Eduardo Serafim.



Jeanne Susplugas, Graal, 2013, dimensions variables, cristal. ©Luc Jennepin

Jeanne Susplugas, Graal, 2013, dimensions variables, cristal. ©Luc Jennepin