ArtCatalyse : l'art qui dialogue avec l'environnement

Expositions en cours


  L’art qui dialogue avec l’environnement



(Dé)végétaliser, premier volet d’une double exposition

Espace d’art Chailloux, Fresnes

23.03 - 18.05.2019






 







 




 

 












Précédent Suivant

Communiqué de presse


Cette exposition est la première d’un diptyque consacré à mettre en lumière la façon dont certains plasticiens traitent du végétal, non pas dans une approche purement représentative et figurative, mais dans une démarche de déconstruction et de reconstruction présente dans les réflexions des plasticiens retenus pour ces expositions.

Ce premier volet se porte plutôt du côté de la déconstruction des végétaux d’une natura naturata, transposée de la métaphysique à la nature environnante, alors que le second, (re)végétaliser, mettra en avant la reconstruction d’une nature devenant naturante.



 









 





































































 













Récents

Résultats de la recherche    Supprimer Déplacer Spam  Plus   











































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Recherche





























































































































































































Gilles Aillaud

Important



Marika Prévosto

À

sandie hatem

jul 1 à 2h10 PM

Gilles Aillaud, Le silence sans heurt du présent

En coproduction avec les Musées des beaux-arts de Rennes et de Saint-Rémy de Provence, cette rétrospective parrainée par la Fondation d’Entreprise Michelin est la première grande exposition consacrée à l’artiste depuis 10 ans. Une cinquantaine de tableaux provenant de grandes collections publiques et privées seront exposés au FRAC Auvergne.























.



ArtCatalyse : L'art qui dialogue avec l'environnement | Contact | Actus | A venir | En cours | Prix décernés | Archives | Lieux inspirés | Bibliographie

Exposition du 10 décembre 2016 au 05 mars 2017.
Fondation Maeght, 623 chemin des Gardettes – 06570 Saint-Paul de Vence. Tél. : +33 (0)4 93 32 81 63. Ouverture tous les jours de 10h à 18h.

Exposition du 10 décembre 2016 au 30 mars 2017.

Espace de l’Art Concret, château de Mouans – 06370 Mouans-Sartoux. Tél. : +33 (0)4 93 75 71 50. Ouverture du mercredi au dimanche de 13h à 18h.

À l’Espace de l’Art Concret, mettant en jeu le concept d’art total dans C’est à vous de voir..., , Pascal Pineau investit les espaces du Château pour en retrouver la fonction originelle, interrogeant la valeur d’usage des œuvres. Expérimentant les limites du décoratif et de l’ornemental, il ouvre un dialogue entre pièces issues de l’artisanat, du design, objets de brocante et œuvres d’art ‘proprement dites’. Ainsi, les salles d’exposition se transforment en une succession d’espaces domestiques fictifs. Cuisine, bureau, salon, chambre d’enfant, suite parentale… chaque pièce peut se percevoir comme un portrait en creux de l’artiste qui pose un regard introspectif sur une trentaine d’années de pratique artistique.

Sur l’invitation de Pascal Pinaud, Alexandre Curtet, fondateur de Loft interior designers, a été sollicité pour concevoir l’aménagement intérieur de ces espaces en dialogue avec ses œuvres, mais aussi celles d’artistes avec lesquels ce dernier partage des affinités esthétiques, comme Noël Dolla, Mathieu Mercier, Natacha Lesueur, Philippe Ramette…







Exposition du 23 mars au 18 mai 2019. Espace d'art Chailloux, 7 rue Louise Bourgeois – 94260 Fresnes. Tél.  : +33 (0)1 78 68 28 37. Ouverture du mardi au samedi de 14h à 19h.

 

 









 





  







































Pour (dé)végétaliser, ont été sélectionnés des plasticiens et des collectifs qui, chacun à sa façon, s’intéressent à la dénaturation du végétal.


Certains membres de L’Atelier de l’Imaginaire exposés se sont intéressés à la croissance végétale en milieu urbain. ont travaillé, en 2018, sur le thème de la germination en milieu urbain. Ils présentent ici les résultats photographiques d’une enquête minutieuse sur le terrain, montrant comment le végétal résiste difficilement à l’urbanisation de l’environnement  : à la foi la lente asphyxie des végétaux dans un milieu devenu hostile, mais aussi a contrario, leur force de résistance, leur résilience et leurs mutations en réaction à ce milieu.

Christophe Dalecki, dans un long processus de va-et-vient, passe et repasse du végétal à la matière plastique et à l’habitat. Il a longtemps hanté les quincailleries, les marchés et  supermarchés, ne s’intéressant qu’aux objets en matière plastique de couleur verte, les assemblait sans recours à d’autres substances, pour réaliser des installations qui copient non sans malice la nature  : des ensembles de plantes que l’on imagine carnivores, foisonnantes, effrayantes, ou a contrario de petites compositions pleines de tendresse et des calembours visuels. Depuis quelque temps, partant de panneaux publicitaires en matière plastique alvéolaire, il réalise des maisons miniature mettant en scène un perpétuel va-et-vient entre le végétal, l’humain et l’habitat, où chacun de ces éléments, dans un jeu incessant de permutations et de transferts, perd tour à tour sa nature et son identité et en emprunte d’autres.

Laurence De Leersnyder dévitalise des plantes en les fossilisant. Ses pièces, monumentales in situ ou plus modestes, ont toujours un rapport très étroit avec la terre, le végétal et la nature. Une récente résidence à L’H du Siège, à Valenciennes, a donné lieu à une recherche autour de la houille et du long processus géologique de sa genèse par fossilisation de végétaux. Pour l’exposition (dé)végétaliser, elle poursuit sa réflexion sur la minéralisation des végétaux en proposant une série de faux fossiles, obtenus non pas par une transformation géologique millénaire mais par l’inclusion manuelle de végétaux dans des plaques d’argile.

Aliénor Vallet se pose en témoin de l’élimination de la végétation dans les espaces urbains.  Ses vidéos présentées forment une trilogie intitulée Paysages stériles   : stérilisation du végétal. Elle met en évidence la destruction de la nature fragilisée au profit du béton et de bâtiments impersonnels. Dans Horizon Vert Azur, 2013, un arbre exclu d’un projet d’aménagement urbain de Coulée verte est dépecé et abattu dans l’indifférence. Dans Chronique du 6ème bief, 2013, un campement de Roms à proximité d’une zone en travaux est évacué par la police, déserté et détruit. Dans Caged rats, 2018, des reclus d’un ensemble immobilier déshumanisé sont volontairement condamnés à l’épuisante et vaine auto-exploitation.

Max Lanci détourne des éléments végétaux ou d’origine végétale – épines de rose, bois, charbon – pour réaliser des constructions qui appartiennent à un registre autre. Il les choisit dans un état dans lequel ils ont déjà perdu leur caractère vivant  : fossilisation (charbon),  traitement industriel (bois scié, chanvre ou coton transformé en cordelettes), mort naturelle (branchages tombés au sol) ou encore par cueillette ou prélèvement (épines de rosiers). Il les englobe de paraffine pour les rendre définitivement inactifs, puis les intègre dans des constructions qui appartiennent à un univers souvent éloigné de celui du végétal. Humour, dérision et provocation sont au rendez-vous pour exorciser le poids et les contraintes de la vie.

Les sculptures de Nicolas Giraud-Loge sont paradoxales en ce qu’elles sont tout aussi dessins dans l’espace que volumes, à la fois lignes et matières, réalisées en acier, aluminium, bois naturel, contreplaqué, carton, élastomère, basalte, résine, PVC, vinyle, fil de polyuréthane, film polyéthylène, mousse, auxquels se mêlent divers objets de récupération ou éléments industriels détournés de leur usage  : pièces en grès sanitaire ou vaubans, ces barrières métalliques servant à contenir la foule lors de manifestations… Une confusion est produite entre les différents matériaux, métallisant le végétal et végétalisant le métal dans des structures rhizomiques ou fractales. Nicolas Giraud-Loge est ailleurs actif dans un projet de l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique) visant à modéliser les interactions entre des champignons et les racines de certaines plantes.

Danielle Gutman Hopenblum fait du paysage végétal un élément constitutif de machines aussi inutiles que vaines. Elle travaille simultanément sur plusieurs séries qui semblent indépendantes les unes des autres mais partagent cependant la caractéristique, selon son propos, d’être «  le tissage d’une représentation picturale classique et d’une représentation symbolique, schématique.  » Dans son œuvre Décorama, 2019, le paysage végétal est réifié, dénaturé, dé-végétalisé, au point de ne devenir qu’un élément d’un dispositif industriel improbable, dont le fonctionnement et la finalité restent obscurs et dérisoires.

Frédéric Oudrix idéalise le végétal tout en dévoyant son essence.  Il s’exprime, avec une imprécision volontaire et préméditée, au moyen des paumes de ses mains et de ses doigts, sur de grandes feuilles de papier qu’il découpe ensuite et réassemble pour créer des végétations improbables et foisonnantes où les vides jouent un rôle primordial. Suspendues devant des murs, ses compositions évoquent les frondaisons d’arbres – plus mentaux que réels – dont le bruissement des feuilles s’efface au profit de projections visuelles mouvantes sur les parois qui les accueillent.

 Le collectif Le NeoConsortium est composé d’artistes plasticiens, de graphistes, de designers et d’ingénieurs. Dans le registre d’une dérision amère, habillée par une démarche de même nature que celle des multinationales qui veulent mettre sur le marché un nouveau produit de consommation de masse, il s’élève contre la réification du vivant et contre l’emprise de l’industriel sur la nature. Sous le couvert des travaux scientifiques de Gregor Mendel, père fondateur de la génétique, on y découvrira des produits de l’hybridation improbable de petits pois et de lapins, des agrumes cubifiés, probablement pour en optimiser le stockage, ou des souris devenues prismatiques dans un environnement de laine de verre.

 








Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par e-mail Imprimer Partager sur LinkedIn (Dé)végétaliser, premier volet d’une double exposition à L'Espace d’art Chailloux, Fresnes

  © ArtCatalyse / Marika Prévosto 2007 - 2019. Tous droits réservés